Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets
» Fitzpatricks color atlas and synopsis of clinical dermatology
Lun 4 Déc - 19:48 par bkhaoula

» L'ongle de la clinique au traitement
Lun 4 Déc - 19:45 par bkhaoula

» Dermatologie Guide pratique De la clinique au traitement ( livre scanné et complet)
Lun 27 Nov - 18:00 par hassamed

» conference raphael (cas clinique video) PARTIE 01
Jeu 16 Nov - 8:46 par imene bounab

» membre superieur OSTEOLOGIE
Jeu 26 Oct - 18:18 par slim2011

» Livre Echographie 4 eme édition " imagerie médicale formation "
Mar 24 Oct - 21:53 par malek2doc

» PEC des etats de mal epileptiques de l'adulte
Mar 24 Oct - 21:16 par malek2doc

» Site du conseil national de l'ordre des medecins Algériens
Sam 19 Aoû - 13:19 par slim2011

» Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale
Ven 11 Aoû - 10:48 par Djakos

» Anatomie de l'appareil locomoteur - 2ème édition : Tome 1, 2 et 3
Sam 22 Juil - 18:30 par arrow2018

» ANATOMIE(Résumé de Mr.Hammoudi)
Mer 14 Juin - 21:29 par Chaima

» (endocrino) un resumé trés util !
Ven 9 Juin - 18:21 par zakou

»  Annales de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur 1990 1999
Dim 21 Mai - 22:51 par alleche

» Salutations
Jeu 12 Jan - 12:03 par Bachir212

» Cahiers Bioforma en Biologie médicale
Lun 2 Jan - 13:01 par Wazza07

» aux urgentistes
Sam 31 Déc - 11:30 par jemandzah

» Mémento Médicaments de l'urgence
Sam 31 Déc - 11:03 par jemandzah

» Collection Abrege
Mar 27 Déc - 8:50 par tobibe

» Collection Abrege
Dim 23 Oct - 21:11 par GhostTibou

» Livre Sémiologie Médical - SANDOZ
Jeu 20 Oct - 22:56 par kaouthar


Diversité de la prise en charge des enfants autistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diversité de la prise en charge des enfants autistes

Message par ismano le Jeu 7 Juin - 14:46

L’autisme est une maladie du développement caractérisée par un handicap dans l’interaction sociale et la communication et par un répertoire limité d’activités avec des conduites restrictives ou répétitives.

Les troubles du spectre autistique (TSA) incluent également le syndrome d’Asperger et certains troubles envahissants du développement non caractérisés, avec une grande variété de symptômes et de degrés de gravité. Les études en neurobiologie, pathologie, imagerie et génétique montrent des anomalies corticales affectant l’organisation synaptique et dendritique et la connectivité, influencées par des facteurs génétiques et environnementaux. Les anomalies de perception sensorielle constituent un problème important, les patients ayant à la fois des réponses exagérées, insuffisantes ou atypiques aux stimuli. Les anomalies du développement moteur et intellectuel sont fréquentes et compliquent la prise en charge. La prévalence des TSA est d’un enfant sur 100 à 150 et ils sont 4 fois plus fréquents chez les garçons que les filles. Outre au diagnostic positif et à la référence à une équipe spécialisée, les praticiens sont confrontés à des problèmes variés.

Identifier une éventuelle maladie sous-jacente et/ou associée est une démarche importante. Il est essentiel de dépister une dysmorphie, des anomalies cutanées et neurologiques. Un audiogramme est nécessaire en raison du retard du langage. L’évaluation génétique est capitale car le risque de récurrence dans une fratrie est augmenté de 15 à 20 fois, en comparaison de la population générale ; la concordance est ainsi de 60 %-90 % chez les jumeaux monozygotes contre 10 % pour les hétérozygotes. Les facteurs génétiques sont hétérogènes et non identifiés dans la majorité des cas. Une variété d’anomalies génétiques peut être en cause, microduplication ou délétion, anomalie chromosomique. De fait, le TSA peut nécessiter un caryotype haute résolution, une recherche d’un syndrome de l’X fragile. Outre ce dernier, une sclérose tubéreuse, une neurofibromatose, une délétion 22q11 et d’autres peuvent être en cause. Des étiologies acquises de TSA sont connues comme la fßtopathie alcoolique ou au valproate.

Des problèmes associés sont fréquents. L’épilepsie est présente prés d’une fois sur 2 en cas de déficit moteur ou intellectuel contre 8 % des cas en leur absence. Les indications d’un électroencéphalogramme et d’une IRM sont basées sur ces constatations. Le traitement de l’épilepsie repose sur les médicaments habituels, à la recherche de la dose minimale et en évitant les poly thérapies. Anorexie, refus sélectif, absence de goût viennent créer des déficits nutritionnels fréquents. Les autres problèmes sont digestifs (reflux gastro-œsophagien, constipation, douleurs abdominales), mictionnels et dentaires.

Il n’existe pas de traitement pharmacologique de l’autisme mais certains psychotropes peuvent être utiles en particulier dans les troubles du sommeil. Leur utilisation est limitée par leurs effets secondaires fréquents. Les parents ont souvent recours à des médecines complémentaires ou parallèles qu’il importe de ne pas condamner à condition qu’elles n’aient pas d’effets délétères.

Au total, en plus des traitements comportementaux et psychiatriques, les autres prises en charge sont souvent complexes.


Pr Jean-Jacques Baudon


Olivié H. : Clinical practice. The medical care of children with autism. Eur J Pediatr 2012;171:741-49
avatar
ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum