Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets
» Site du conseil national de l'ordre des medecins Algériens
Sam 19 Aoû - 13:19 par slim2011

» Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale
Ven 11 Aoû - 10:48 par Djakos

» Anatomie de l'appareil locomoteur - 2ème édition : Tome 1, 2 et 3
Sam 22 Juil - 18:30 par arrow2018

» ANATOMIE(Résumé de Mr.Hammoudi)
Mer 14 Juin - 21:29 par Chaima

» (endocrino) un resumé trés util !
Ven 9 Juin - 18:21 par zakou

»  Annales de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur 1990 1999
Dim 21 Mai - 22:51 par alleche

» Livre Echographie 4 eme édition " imagerie médicale formation "
Jeu 9 Mar - 18:05 par dr grioui

» Salutations
Jeu 12 Jan - 12:03 par Bachir212

» Cahiers Bioforma en Biologie médicale
Lun 2 Jan - 13:01 par Wazza07

» aux urgentistes
Sam 31 Déc - 11:30 par jemandzah

» Mémento Médicaments de l'urgence
Sam 31 Déc - 11:03 par jemandzah

» Collection Abrege
Mar 27 Déc - 8:50 par tobibe

» Collection Abrege
Dim 23 Oct - 21:11 par GhostTibou

» Livre Sémiologie Médical - SANDOZ
Jeu 20 Oct - 22:56 par kaouthar

» Ophtalmo:Cas Clinique Corrigé
Dim 9 Oct - 13:35 par lamine06310

» Merci de signaler les liens morts ici !
Sam 8 Oct - 21:34 par Thénagesse

» les quatres criteres d'une fissure anale
Lun 29 Aoû - 17:50 par sararose

» [livre] Échographie du foie et voies biliaires
Lun 29 Aoû - 17:41 par sararose

» les cours de la 1annee medecine
Mer 17 Aoû - 11:14 par limosimo

» Protocoles de Pédiatrie en Maternité 2006
Ven 5 Aoû - 9:50 par saidkhelifi


Plus besoin de limiter le fromage en cas d’hypercholestérolémie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Plus besoin de limiter le fromage en cas d’hypercholestérolémie ?

Message par ismano le Mer 11 Jan - 15:33

En cas d’hypercholestérolémie, il est classiquement recommandé de réduire la consommation de beurre et de fromage en raison de la richesse de ces deux aliments en acides gras saturés hypercholestérolémiants (acides myristique et palmitique en particulier). On dispose toutefois de peu d’arguments pour insister davantage sur une restriction de l’un de ces deux produits plus que de l’autre.

Dans un essai clinique récent réalisé en cross over, l’effet relatif du beurre et du fromage sur les lipides plasmatiques a été comparé chez des sujets en bonne santé. Ils étaient soumis à trois régimes : « régime habituel », régime « riche en beurre » (47 g/j) et régime « riche en fromage » (143 g/j). Les quantités de beurre et de fromage étaient calculés de manière à égaliser dans les deux groupes les apports en graisses totales, en graisses saturées et insaturées apportés par ces produits. Les données des 49 sujets ayant terminé l’étude (parmi les 53 inclus) ont été incluses dans l’analyse statistique.

Par rapport à la consommation de beurre, la consommation de fromage était associée à une réduction de 5,7 % et de 6,9 % respectivement du cholestérol total et du LDL-C, mais aussi à une diminution significative du HDL-C. L’excrétion fécale des graisses n’était pas significativement différente entre les sujets du « groupe beurre » et du « groupe fromage ».
Selon les auteurs, ces résultats confortent ceux de travaux antérieurs suggérant un effet plus hypercholestérolémiant du beurre par rapport au fromage. Ils soulignent par ailleurs l’absence d’augmentation du LDL-C lors du régime riche en fromage par rapport au « régime habituel » alors que le « régime beurre » élevait la cholestérolémie (LDL-C et cholestérol total). La différence d’effet observée entre le beurre et le fromage n’est pas clairement expliquée. La richesse en calcium et en protéines du fromage pourrait limiter son effet hypocholestérolémiant, mais les auteurs reconnaissent que cela n’explique certainement pas tout de leurs observations. Dans cette étude, on notera que le taux plasmatique initial du LDL-C des sujets n’est pas mentionné dans la publication. On ne sait d’ailleurs pas s’ils présentent non une hypercholestérolémie.

Sur le plan pratique, ces résultats sont certainement insuffisants pour « oublier » de recommander à nos patients hypercholestérolémiques amateurs de fromage de limiter la consommation de leur aliment favori. Mais ils permettent tout de même de les rassurer sur la possibilité d’en consommer modérément, même tous les jours !


Dr Boris Hansel

Hjerprsted et coll.: Cheese intake in large amounts lowers LDL-cholesterol concentrations compared with butter intake of equal fat content. Am J Clin Nutr 2011 Dec ; 94 (6) : 1479-84.
avatar
ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum