Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 17 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Puvathérapie du psoriasis : la cohorte de Stern fait encore parler d’elle !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Puvathérapie du psoriasis : la cohorte de Stern fait encore parler d’elle !

Message par ismano le Mer 9 Mai - 16:14

La puvathérapie est un traitement reconnu du psoriasis depuis 1975. A Boston une équipe, menée par RS Stern a étudié de façon prospective les conséquences dermatologiques de ce type de traitement dans une cohorte de 1 380 patients qui ont bénéficié de la puvathérapie entre 1975 et 1976.

Cette cohorte a fait l’objet d’un suivi régulier avec réalisation de biopsies sur toutes les lésions suspectes. Plus précisément entre 1975 et 2005, 351 patients de la cohorte ont fait l’objet de 2 963 biopsies qui ont mis en évidence un carcinome épidermoïde tandis que 330 d’entre eux ont développé 1 629 carcinomes basocellulaires. Après ajustement à l’âge et au sexe, le risque de développer un ou plusieurs carcinomes épidermoïdes était fortement augmenté en fonction du nombre de séances de Puvathérapie, ce risque étant maximum pour plus de 350 séances de puvathérapie (Odd ratio à 6 avec intervalle de confiance à 95 % entre 4,41 et Cool. Si on inclut l’ensemble des tumeurs observées, et particulièrement des carcinomes basocellulaires, les chiffres deviennent les suivants : Odd ratio à 20,92 (intervalle de confiance à 95 % entre 14 et 31), le risque de développer uniquement des carcinomes basocellulaires étant lui plus faible.

Les résultats du long suivi (30 ans !) de cette cohorte de Stern si bien surveillée soulignent à nouveau la nécessité d’examiner les patients qui ont reçu de nombreuses cures de puvathérapie afin de dépister précocement les carcinomes épidermoïdes, en particulier, dont le traitement est d’autant plus simple s’ils sont pris en charge tôt.

Ceci ne remet pas en question l’intérêt, dans le traitement du psoriasis, de la puvathérapie dont les risques sont connus au regard de nouvelles thérapeutiques dont les effets à long terme sont encore non évalués.


Dr Patrice Plantin


Stern RS et Coll. The risk of squamous cell and basal cell cancer associated with psoralen and ultraviolet A therapy: A 30-year prospective study. J Am Acad Dermatol., 2012 ; 66 : 553-62

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum