Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets
» Precis de semiologie (rose marie hamladji)
Jeu 5 Juil - 9:12 par Heba sonadora

» Dermatologie Guide pratique De la clinique au traitement ( livre scanné et complet)
Dim 1 Juil - 9:39 par DERNOUNI

» Cours illustrés de Dérmatologie Pédiatrique
Jeu 17 Mai - 1:11 par jammoula

» Fitzpatricks color atlas and synopsis of clinical dermatology
Jeu 29 Mar - 16:59 par Celestino Merino

»  COLLECTION DES SUJETS DE CONCOURS AU RÉSIDANAT ALGÉRIE (sujets d’Alger,Constantine, Oran, Tlemcen, Sétif) DES ANNÉES (2017,2016,2015,2014,2013,2012,2011)
Lun 12 Mar - 17:30 par بہلہﭑلہ

» Collection Abrege
Ven 9 Mar - 10:45 par SOUALMIYACINE

» structure anatomo_ fonctionelle du systéme nerveux végetatif
Mer 20 Déc - 9:49 par arrow2018

» Anatomie de l'appareil locomoteur - 2ème édition : Tome 1, 2 et 3
Mer 20 Déc - 8:55 par arrow2018

» L'ongle de la clinique au traitement
Lun 4 Déc - 19:45 par bkhaoula

» conference raphael (cas clinique video) PARTIE 01
Jeu 16 Nov - 8:46 par imene bounab

» membre superieur OSTEOLOGIE
Jeu 26 Oct - 18:18 par slim2011

» Livre Echographie 4 eme édition " imagerie médicale formation "
Mar 24 Oct - 21:53 par malek2doc

» PEC des etats de mal epileptiques de l'adulte
Mar 24 Oct - 21:16 par malek2doc

» Site du conseil national de l'ordre des medecins Algériens
Sam 19 Aoû - 13:19 par slim2011

» Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale
Ven 11 Aoû - 10:48 par Djakos

» ANATOMIE(Résumé de Mr.Hammoudi)
Mer 14 Juin - 21:29 par Chaima

» (endocrino) un resumé trés util !
Ven 9 Juin - 18:21 par zakou

»  Annales de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur 1990 1999
Dim 21 Mai - 22:51 par alleche

» Salutations
Jeu 12 Jan - 12:03 par Bachir212

» Cahiers Bioforma en Biologie médicale
Lun 2 Jan - 13:01 par Wazza07


Mission accomplie pour le dépistage systématique du cancer du col !

Aller en bas

Mission accomplie pour le dépistage systématique du cancer du col !

Message par ismano le Mer 7 Mar - 17:16


Le dépistage du cancer du col de l’utérus échappe aux controverses naissantes qui touchent notamment les dépistages du cancer du sein et de la prostate. Les conclusions d’une récente étude suédoise devraient l’en préserver définitivement. L’objectif de l’étude était de déterminer si le dépistage systématique améliorait le taux de guérison et la survie.

En Suède, le dépistage du cancer du col est organisé et un frottis est proposé systématiquement tous les 3 ans aux femmes entre 23 et 50 ans, puis tous les 5 ans entre 51 et 60 ans. Les auteurs de l’étude ont inclus les 1 230 patientes chez qui un cancer avait été diagnostiqué entre 1999 et 2001 et ont réalisé un suivi prospectif, pendant 8,5 ans en moyenne.

Les femmes dont le cancer est diagnostiqué par le dépistage systématique ont un meilleur pronostic que celles dont le cancer est détecté à l’occasion de l’apparition de symptômes. La survie moyenne à 5 ans des premières est de 95 %, alors qu’elle est de 69 % pour les secondes. Quant au taux de guérison, il est de 92 % pour les premières et de 66 % pour les secondes. Parmi les patientes symptomatiques, celles dont le cancer a été découvert dans l’intervalle entre deux frottis (« cancer de l’intervalle ») ont-elles aussi plus de chance de guérison que celles qui ont laissé passer la date de leur dernier frottis ou n’en ont jamais fait (74 % vs 60 %).

La différence constatée dans les taux de guérison est la même pour tous les types histopathologiques, sauf pour les carcinomes à petites cellules (nombre de cas trop faible en dépistage systématique pour un résultat significatif), et persiste après ajustement pour le stade de la lésion au moment du diagnostic. Plus de 3 femmes sur 4 qui décèdent de cancer du col n’avaient pas réalisé de frottis dans les temps recommandés. Les auteurs en concluent que l’intervalle recommandé entre les frottis est approprié et que pour obtenir une réduction de l’incidence et de la mortalité du cancer du col il est maintenant nécessaire de cibler les femmes qui ne se font pas dépister.

En France, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommandait en 2010 la mise en place d’un dépistage organisé du cancer du col : « Le dépistage organisé a fait la preuve de sa supériorité par rapport au dépistage individuel (ou spontané) en termes d’efficacité, d’efficience, ainsi que d’équité et d’égalité d’accès à la prévention. » La même HAS précisait que « dans la situation actuelle, on constate que plus de 50 % des femmes ne sont pas ou sont trop peu souvent dépistées, qu’environ 40 % des femmes sont dépistées trop fréquemment, 10 % seulement des femmes bénéficiant d’un dépistage dans l’intervalle recommandé. »


Dr Roseline Péluchon


Andrae B et coll. : Screening and cervical cancer cure: population based cohort study BMJ 2012 ;344:e900 doi: 10.1136/bmj.e900
avatar
ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum