Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Risque accru de cancer au cours de l’urticaire chronique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Risque accru de cancer au cours de l’urticaire chronique

Message par ismano le Jeu 1 Mar - 17:41

Une étude rétrospective, réalisée à Taïwan s’est proposée d’évaluer le risque de survenue d’un cancer en cas d’urticaire chronique.

Elle a porté sur 12 720 patients identifiés dans une base de données nationale initiée en 1996 (National Health Insurance Research Database) comme souffrant d’une urticaire chronique, traitée au long cours par antihistaminiques (au moins 6 mois pendant 2 ans) et ne présentant à l’inclusion, ni tumeur maligne, ni maladie auto-immune, ni atopie, ni maladies allergiques. L’identification des cas de cancer a reposé sur la confrontation avec le registre des maladies graves (Catastrophic Illness Patient Database) et la présence de données cliniques, biologiques et histologiques.

Tous les patients inclus ont été suivis jusqu’au diagnostic d’un premier cancer, ou la fin du suivi médical, ou le 31 décembre 2008 (fin de l’étude).

Au total, sur une période d’observation de 69 305 personnes-années, 704 cas de cancers sont survenus chez les patients porteurs d’urticaire chronique, ce qui correspond à un risque statistiquement accru de néoplasie avec un odd ratio à 2,2 (intervalle de confiance à 95 % situé entre 2 et 2,3). Le risque est apparu beaucoup plus marqué pour les pathologies tumorales hématologiques puisque l’odd ratio est ici de 4,1 (intervalle de confiance de 95 % entre 3,1 et 5,4).

En ce qui concerne les tumeurs non hématologiques associées, elles étaient extrêmement variées avec une prédominance de tumeurs digestives et de tumeurs pulmonaires.

Si la réalité d’un lien entre cancer et urticaire chronique fait toujours l’objet de beaucoup de controverses, les résultats de cette étude incitent malgré tout à surveiller nos patients souffrant de cette dermatose, notamment quant à la possibilité de survenue d’une maladie hématologique maligne qu’il s’agisse d’un lymphome ou d’une leucémie.



Dr Patrice Plantin

Chen YJ et coll. : Cancer Risk in Patients With Chronic Urticaria. A Population-Based Cohort Study. Arch Dermatol 2012;148:103-8

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum