Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Quel danger pour le donneur vivant d’une greffe hépatique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel danger pour le donneur vivant d’une greffe hépatique ?

Message par ismano le Lun 13 Fév - 17:00


Face à la pénurie de greffon hépatique une des options est la greffe à partir de donneurs vivants. Cette approche pose, de manière récurrente, la question du risque encouru par le donneur.

Cette étude avait pour objectif d'évaluer le risque de mortalité péri opératoire et d'insuffisance hépatique aiguë chez les donneurs vivants, aux États-Unis, en s'attachant à éviter les biais de sélection et de vérification ainsi que les limitations dues à la taille de l'échantillon.

Elle a consisté en un suivi de 4 111 donneurs vivants de greffon hépatique aux États-Unis, entre avril 1994 et mars 2011, pour une durée moyenne de 7,6 années.

Les informations sur les décès ont été obtenues grâce au registre de la sécurité sociale américaine, et les données sur la survie ont été comparées à celles des donneurs vivants de greffon rénal ainsi qu’à celle des participants en bonne santé de l'étude nationale santé et nutrition (NHANES) version trois

Sept donneurs de greffon hépatique vivant sont décédés précocement (1,7 pour 1 000 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95%] : 0,7-3,5) ; le risque de décès ne variait pas en fonction de l'âge du receveur du greffon hépatique, qui peut influencer la taille du greffon prélevé (1,7 pour 1000 pour un receveur adulte vs 1,6 pour 1000 pour un receveur pédiatrique ; P = 0,9). Il n’était pas non plus influencé par la partie de foie prélevée (2,0 pour 1 000 en cas de segments latéral gauche, 2,8 pour 1 000 pour le lobe gauche, et 1,5 pour 1 000 pour le lobe droit; P = 0,Cool.

Onze « événements » qualifiés de catastrophiques ont été retrouvés (décès précoces ou insuffisance hépatocellulaire, 2,9 pour 1000; IC95 % 1,5-5,1) ; et de la même façon que pour le risque de décès, le risque ne variait pas en fonction de l'âge du receveur (3,1 pour 1000 chez les adultes vs 1,6 pour 1 000 en pédiatrie; P = 0,4) ou en fonction de la portion de foie donnée (2,0 pour 1 000 en cas de segments latéral gauche, 2,8 pour 1 000 pour le lobe gauche, et 3,3 pour 1 000 pour le lobe droit; P = 0,9).

La mortalité à long terme des donneurs vivants de greffon hépatique est apparue comparable à celle des donneurs vivants de greffon rénal ainsi qu’à celle des participants en bonne santé de l'enquête NHANES (1,2 %, 1,2 %, et 1,4 % à 11 ans, respectivement; P = 0,9).

Cette étude montre donc que le risque de décès précoce chez les donneurs vivants de greffon hépatique est, aux États-Unis, de 1,7 pour 1 000 donneurs.

La mortalité des donneurs vivants de greffon hépatique ne diffère pas de celle de sujets sains après un suivi moyen de 7,6 années.



Pr Marc Bardou

Muzaale A D et coll. Estimates of early death, acute liver failure, and long-term mortality among live liver donors. Gastroenterology, 2012 ; 142 : 272-280

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum