Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Des arguments pour le dépistage systématique de la dysplasie de hanche par échographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des arguments pour le dépistage systématique de la dysplasie de hanche par échographie

Message par ismano le Mer 8 Fév - 15:48


La dysplasie de hanche menace la fonction articulaire et est responsable, à l’âge adulte, d’une évolution précoce vers l’arthrose. Le dépistage néonatal sur l’examen clinique est universellement répandu mais le diagnostic par échographie est également possible dans les premières semaines. La valeur de cette exploration pour un dépistage systématique est cependant controversée comme l’a montré une méta-analyse récente qui n’a pu établir d’arguments convaincants quant à l’intérêt ou non de recourir à l’échographie systématique. Le but de cet examen est de réduire le nombre des procédures chirurgicales, réduction par traction, harnais, ténotomie des adducteurs ou réduction ouverte. Pour démontrer des résultats significatifs, il est nécessaire de réunir des effectifs importants vu la rareté relative des dysplasies.

Une grande enquête a été conduite en Allemagne où est proposée une échographie statique gratuite, programmée entre 4 et 6 semaines ou dans la première semaine en cas d’antécédents familiaux, de siège ou d’anomalie à l’examen clinique. La période analysée va de mai 1997 à avril 2002. Les données sur les interventions chirurgicales ont été obtenues grâce aux relevés hospitaliers des interventions pratiquées après 9 semaines et avant 5 ans, en excluant les dysplasies liées à des maladies générales. Des questionnaires ont permis d’établir le mode de dépistage clinique et/ou échographique ou l’absence d’examen échographique systématique et le type d’intervention. Les sujets contrôles ont été recrutés par interrogatoire téléphonique, après tirage au sort, à l’occasion d’une enquête sur la couverture vaccinale. Les renseignements sur le type de dépistage de la dysplasie de hanche étaient fournis par les carnets de santé, avec un taux de réponse de 62 % ; 1 173 sujets ont pu être réunis.

Les cas de 446 enfants opérés ont pu être analysés. Parmi ceux-ci, 344 (77,1 %) avaient bénéficié d’une échographie. Il s’agissait plus fréquemment de filles (83 % vs 47,7 % parmi les contrôles) et ces sujets « opérés » avaient moins souvent bénéficié du dépistage (77,1 % vs 89,1 % P<0,001). Le risque d’une intervention était diminué de 52 % en cas de dépistage (Odds ratio [OR] brut : 0,41 intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,31-0,55 et après ajustement OR 0,48 IC : 0,33-0,68). Cet effet ne différait pas significativement pour les réductions fermées et ouvertes ou pour les ostéotomies.

En conclusion, le dépistage systématique de la dysplasie par échographie avant 6 semaines diminue significativement le taux des procédures chirurgicales. La base large de cette enquête de terrain lui confère toute sa valeur
.



Pr Jean-Jacques Baudon

Von Kries R et coll. : General ultrasound screening reduces the rate of first operative procedures for developmental dysplasia of the hip: a case-control


ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum