Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Jusqu’où descendre le LDL après un IDM ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jusqu’où descendre le LDL après un IDM ?

Message par ismano le Dim 5 Fév - 16:45

Les recommandations imposent actuellement un taux de LDL-cholestérol (LDL-C) < 0,7 g/l chez les patients à très haut risque.

Le rapport bénéfice-risque du maintien du LDL-C nettement en deçà du seuil de 0,7 g/l à l’aide d’une statine reste controversé.

Une équipe coréenne a mené un travail prospectif destiné à déterminer l’intérêt de la réduction du LDL-C en deçà de 0,7 g/l chez des patients venant d’être hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM).

Pour ce faire, ils se sont intéressés à moins de 7 % des quelque 15 000 patients du registre KAMIR. Il s’agissait de ne retenir que des sujets ayant survécus à un IDM (novembre 2005-décembre 2007) mais ayant un niveau de LDL-C lors de l’admission (hors traitement) < 0,7 g/l. Ces patients ont alors été répartis en deux groupes : avec ou sans statine (n : 607 et 447 respectivement).

Comme on pouvait s’y attendre, il est apparu moins d’événements majeurs (décès, récidive d’IDM, nouvelle revascularisation de la coronaire ciblée ou pontage coronarien) à 1 an chez les patients traités par statine (hazard ratio
ajusté : 0,56 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,34-0,89 ; p 0,015).

La prise de statine a été associée à une réduction de moitié des décès d’origine cardiaque (HR : 0,47 ; IC : 0,23-0,93 ; p : 0,031) et des revascularisations coronaires (HR : 0,45 ; IC : 0,24-0,85 ; p : 0,013).

Cette étude a le mérite d’exister. Elle présente néanmoins l’inconvénient, notamment, de ne pas être randomisée. Par ailleurs la statine n’était imposée que pendant le mois qui suivait la sortie de l’hôpital

Elle a enfin été réalisée sur une population quelque peu particulière puisqu’il s’agissait de patients faisant un IDM alors qu’ils avaient un LDL-C < 0,7 g/l sans traitement hypolipémiant, ce qui n’est pas aussi fréquent dans nos régions occidentales…

Même si ça n’était pas le sujet de cette étude coréenne, le message subliminal à retenir est probablement que « tout » patient ayant fait un IDM doit être mis sous statine.



Dr Olivier Meillard

KiHong Lee et coll. : Benefit of early statin therapy in patients with acute myocardial infarction who have extremely low low—density lipoprotein cholesterol.
J Am Coll Cardiol., 2011; 58:1664-71

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum