Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Strabisme : il y a des facteurs de risque modifiables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Strabisme : il y a des facteurs de risque modifiables

Message par ismano le Sam 4 Fév - 17:11

Le strabisme est une pathologie oculaire courante chez l'enfant, se traduisant souvent par une perte de la vision (amblyopie) et une altération de la vision binoculaire. Si les causes du strabisme ne sont pas complètement élucidées, il est probable que des facteurs génétiques et environnementaux interviennent. L'identification des facteurs de risque de strabisme constitue un véritable enjeu de santé publique compte tenu des conséquences potentielles à long terme, tant fonctionnelles que psychosociales.
Une étude ambitieuse

Si l'association entre les troubles de la réfraction et certaines formes de strabisme est connue de longue date (notamment le strabisme convergent accommodatif secondaire à l'hypermétropie chez l'enfant) la quantification du risque associé à certains facteurs reste à préciser.

Une vaste étude de prévalence transversale s'est donné pour objectif d'examiner les facteurs de risque associés au strabisme convergent (ésotropie) ou divergent (exotropie) chez les nourrissons et les jeunes enfants. Une cohorte multi-ethnique de 9 970 enfants d'âge préscolaire (6 à 72 mois) a été recrutée en population générale dans le cadre de la Multi-Ethnic Pediatric Eye Disease Study (Californie) et de la Baltimore Pediatric Eye Disease (Maryland). Les données ont été obtenues par interrogatoire des parents et examen ophtalmologique.
Des facteurs indépendants

L'analyse globale multivariée a révélé que l'ésotropie était associée de façon indépendante à la prématurité, au tabagisme maternel pendant la grossesse, à l'âge (enfants de 48-72 mois), à l'anisométropie* et, comme attendu, à l'hypermétropie, d'autant plus que cette dernière était importante. C'est ainsi que l'odds ratio de 6,4 pour les petites hypermétropies (2 à 3 dioptries) atteignait 122 pour les hypermétropies supérieures à 5 dioptries !

L'exotropie quant à elle, a été trouvée associée à la prématurité, au tabagisme maternel pendant la grossesse, aux antécédents familiaux de strabisme, au sexe féminin ainsi qu'à l'astigmatisme (bilatéral supérieur à 1,50 dioptries ou inégal entre les 2 yeux), tous ces facteurs de risque étant également indépendants.

Concernant le tabagisme maternel, notons que le risque de strabisme (convergent ou divergent) augmentait avec le nombre moyen de cigarettes fumées quotidiennement (figure).



Haro sur les facteurs modifiables

Cette étude établit un lien solide, "sévérité-dépendant", entre les troubles de la réfraction et le strabisme, qu'il soit convergent ou divergent. Elle confirme par ailleurs le rôle d'autres facteurs de risque d'éso- ou d'exoptropie tels que la prématurité et l'exposition au tabagisme maternel durant la grossesse. Aussi les recommandations de prise en charge des nourrissons et des jeunes enfants doivent-elles accorder une attention particulière aux facteurs de risque de strabisme modifiables comme le tabagisme maternel ou corrigeables comme les troubles réfractifs.

* Anisométropie : différence de pouvoir réfractif entre les 2 yeux.


Dr FH

Cotter SA et coll. : Joint Writing Committee for the Multi-Ethnic Pediatric Eye Disease Study and the Baltimore Pediatric Eye Disease Study Groups. Risk factors associated with childhood strabismus: the multi-ethnic pediatric eye disease and Baltimore pediatric eye disease studies. Ophthalmology 2011;118:2251-61.

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum