Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 15 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets
» Site du conseil national de l'ordre des medecins Algériens
Sam 19 Aoû - 13:19 par slim2011

» Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale
Ven 11 Aoû - 10:48 par Djakos

» Anatomie de l'appareil locomoteur - 2ème édition : Tome 1, 2 et 3
Sam 22 Juil - 18:30 par arrow2018

» ANATOMIE(Résumé de Mr.Hammoudi)
Mer 14 Juin - 21:29 par Chaima

» (endocrino) un resumé trés util !
Ven 9 Juin - 18:21 par zakou

»  Annales de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur 1990 1999
Dim 21 Mai - 22:51 par alleche

» Livre Echographie 4 eme édition " imagerie médicale formation "
Jeu 9 Mar - 18:05 par dr grioui

» Salutations
Jeu 12 Jan - 12:03 par Bachir212

» Cahiers Bioforma en Biologie médicale
Lun 2 Jan - 13:01 par Wazza07

» aux urgentistes
Sam 31 Déc - 11:30 par jemandzah

» Mémento Médicaments de l'urgence
Sam 31 Déc - 11:03 par jemandzah

» Collection Abrege
Mar 27 Déc - 8:50 par tobibe

» Collection Abrege
Dim 23 Oct - 21:11 par GhostTibou

» Livre Sémiologie Médical - SANDOZ
Jeu 20 Oct - 22:56 par kaouthar

» Ophtalmo:Cas Clinique Corrigé
Dim 9 Oct - 13:35 par lamine06310

» Merci de signaler les liens morts ici !
Sam 8 Oct - 21:34 par Thénagesse

» les quatres criteres d'une fissure anale
Lun 29 Aoû - 17:50 par sararose

» [livre] Échographie du foie et voies biliaires
Lun 29 Aoû - 17:41 par sararose

» les cours de la 1annee medecine
Mer 17 Aoû - 11:14 par limosimo

» Protocoles de Pédiatrie en Maternité 2006
Ven 5 Aoû - 9:50 par saidkhelifi


Pemphigoïde bulleuse : le méthotrexate et les dermocorticoïdes ou les dermocorticoïdes seuls ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pemphigoïde bulleuse : le méthotrexate et les dermocorticoïdes ou les dermocorticoïdes seuls ?

Message par ismano le Ven 30 Déc - 17:24

La pemphigoïde bulleuse reste une maladie sévère puisque la mortalité varie entre 10 et 40 % des patients atteints dans la première année d’évolution. Cette mortalité est probablement liée en partie au traitement préconisé et c’est la raison pour laquelle, sous l’influence de l’école française, l’intérêt des traitements locaux par dermocorticoïdes a été développé dans cette maladie. Une grande étude multi-centrique a démontré l’efficacité de la corticothérapie locale au cours de la pemphigoïde bulleuse et la diminution de la mortalité chez les patients traités ainsi. Néanmoins, avec le recul, il apparaît que la corticothérapie locale n’est pas dénuée d’effets secondaires, qu’elle est coûteuse et qu’elle peut induire, à la longue, des effets systémiques comme la corticothérapie générale. C’est dans cette situation de moindre efficacité à long terme que les dermatologistes français manceaux ont préconisé d’associer le méthotrexate à la corticothérapie locale.

Cette étude préliminaire réalisée chez 60 patients atteints de pemphigoïde a consisté à associer à la corticothérapie locale forte, du méthotrexate. Cette association a permis une rémission complète de la maladie 3 semaines, en moyenne, après l’instauration du traitement avec un contrôle à terme de la maladie pour plus de 76 % des patients. Les effets secondaires observés avec le méthotrexate étaient dominés par des effets hématologiques et digestifs conduisant à l’arrêt du traitement chez 16 % d’entre eux. Il n’en demeure pas moins qu’une corticothérapie locale forte pendant 2 semaines environ associée au méthotrexate à la dose de 10 mg/semaine pendant 8 mois environ a permis le contrôle de la maladie chez près de 76 % des patients. L’association dermocorticoïdes forts et méthotrexate permettrait donc d’une part un contrôle rapide de la maladie et d’autre part une efficacité à long terme permettant un arrêt des dermocorticoïdes dont la gestion sur le long terme se révèle souvent difficile.

Un essai comparatif de la corticothérapie locale seule et de la corticothérapie locale associée au méthotrexate amènera probablement, dans les années à venir, à confirmer l’efficacité de cette association.


Dr Patrice Plantin


Du-Thant A et coll. : Combined treatment with low-dose methotrexate and initial short-term superpotent topical steroids in bullous pemphigoid: an open, multicentre, retrospective study. Br J Dermatol 2011 ; 165 : 1337-43.
avatar
ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum