Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 17 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Pourquoi ne pas essayer le sparadrap pour traiter les verrues ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi ne pas essayer le sparadrap pour traiter les verrues ?

Message par ismano le Mer 9 Nov - 18:18

A partir de l’observation d’une fillette présentant de nombreuses verrues traitées par simple occlusion à l’aide de sparadraps, conseillée par un dermatologiste, une équipe de pédiatres discute l’intérêt réel de cette approche au vu des données de la littérature.

A partir de différentes bases de données, ils ont retrouvé six publications dont deux concernaient des essais randomisés contrôlés ayant évalué de façon correcte l’effet du sparadrap dans le traitement des verrues virales de l’enfant. Une troisième étude menée sur des adultes a également été identifiée..

La fréquence des verrues varie de 4 % à 24 % et elles affectent préférentiellement le jeune âge. Les traitements de première ligne sont les topiques verrucides ou la cryothérapie. L’occlusion (sparadraps laissés en place pendant 7 jours pour des cycles de 6 à 8 semaines) a pu en effet être proposée en seconde ligne, le mécanisme d’action (stimulation de l’immunité locale liée à l’irritation) de cette approche restant débattu.

Bien que les deux essais pédiatriques suggèrent des différences statistiquement significatives dans l’évolution des verrues sous occlusion par sparadrap en terme de guérison à deux mois pour l’une (par rapport à la cryothérapie) ou de réduction du diamètre (de 4 mm à 3,4 mm !) pour l’autre (par rapport à un placebo, c'est-à-dire une bande de coton), le bénéfice clinique reste cautionnable.

Il apparaît donc que l’on manque d’arguments « basés sur des preuves » pour recommander l’occlusothérapie dans le traitement des verrues mais, comme le remarquent les auteurs de ce travail, à défaut d’être vraiment efficace, l’occlusion est relativement anodine et mérite parfois d’être essayée avant d’avoir recours à des traitements inconfortables et douloureux. Ou après que ceux-ci ont échoué !


Dr Patrice Plantin

Stubbings A et coll. : Wath is the efficacy of duct tape as a treatment for verruca vulgaris ? Arch Dis Child., 2011; 96: 897-9
]

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne pas essayer le sparadrap pour traiter les verrues ?

Message par Invité le Jeu 24 Nov - 15:18

Merci ismano :

http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-otrver01-TRANSVERCID.html

Verrue

Tumeur bénigne de l'épiderme contagieuse et inoculable due à un virus.

A l'origine de cette petite tumeur cutanée bénigne, mais extrêmement fréquente, un papovavirus. Ceci explique sa contagiosité et, notamment, qu'elle s'attrape souvent dans les piscines publiques. Toutefois, il semble bien qu'il y ait, au moins dans la persistance de la verrue, une participation psychosomatique non négligeable, puisque l'un des meilleurs moyens qu'on ait trouvé pour les faire disparaître - utilisé avec succès par un très grand nombre de gens - est la suggestion. Les techniques sont multiples, variées et souvent très pittoresques, mais il est vrai que ça marche. Commencez donc toujours par là car, en la matière, c'est véritablement magique !

Toutefois, cela ne marche pas toujours. Dans ce cas, nous vous conseillons d'essayer l'une des petites "recettes" suivantes qui nous ont toujours donné entière satisfaction, sachant toutefois qu'en matière de verrues il en existe beaucoup d'autres.


1) Traitement local au choix (selon vos possibilités) :

• Frottez matin, midi et soir avec un morceau d'ail ou d'oignon (pour une grosse verrue isolée, plantaire
par exemple, vous pouvez obtenir des résultats encore plus rapides en plaçant le soir au coucher un petit
cataplasme d'ail pilé - strictement localisé sur la verrue pour ne pas irriter la peau alentour - maintenu par
un pansement occlusif que vous renouvelerez chaque jour).

• Badigeonnez matin et soir avec du jus d'ail, jus d'oignon ou jus de pissenlit (que vous trouverez en
magasin de diététique) ou encore - si vous en avez à proximité - appliquez directement de la sève
fraîche de pissenlit.

• Frictionner matin et soir avec de l'huile essentielle de citron.

• Appliquez un petit cataplasme d'ail écrasé (en veillant à ne pas déborder sur la peau autour) maintenu
par un pansement tous les soirs au coucher.

• Appliquez matin et soir un cataplasme froid d'argile verte maintenu par un pansement.

• Appliquez, en le renouvelant uniquement tous les deux ou trois jours, un petit cataplasme avec des
morceaux de propolis que vous aurez préalablement ramollis en les pétrissant dans vos doigts et que
vous maintiendrez sous un pansement parfaitement occlusif. C'est ce traitement qui a notre préférence
car il n'implique que des pansements très espacés, et qu'il convient parfaitement pour les verrues
plantaires du fait de ses propriétés anesthésiques.

Dans tous les cas, continuez le traitement jusqu'à disparition complète de la (ou des) verrue(s).
Selon les cas, cela peut aller de quelques jours à quelques semaines.

• Enfin, un petit "truc" tout simple et vraiment économique qui est annoncé efficace dans de très nombreux
cas et plus particulièrement, semble-t-il, sur les verrues plantaires :
Placer un simple ruban adhésif en toile (appelé "duct tape" dans les pays anglo-saxons) sur la verrue, à
renouveler chaque fois que nécessaire, jusqu'à disparition de celle-ci qui a lieu habituellement au bout de
deux à trois semaines, mais parfois beaucoup plus rapidement. Vous pouvez trouver ce type de ruban -
d'une largeur d'environ 5 cm et de couleur gris argent - dans les grandes quincailleries. Il ne s'agit, en fait,
que de la version contemporaine d'un procédé déjà utilisé il y a quelques décennies qui consistait à
appliquer un sparadrap imperméable sur la verrue, sparadrap qui était enlevé une fois par jour pour la
toilette de la zone cutanée concernée (main par exemple) et remis immédiatement après ; procédé qui peut
toujours être utilisé avec disparition de la verrue en moins de quinze jours dans un grand nombre de cas.

2) Traitement général :

Il est toujours utile d'associer, pendant toute la durée de l'un de ces traitements locaux - et un peu au
delà - la prise de magnésium par voie générale, à raison de 200 mg d'ion magnésium par jour répartis
matin et soir au moment des repas, qui aide à venir plus rapidement à bout de cette atteinte virale, et de
faire ensuite un traitement homéopathique de terrain pour prévenir d'éventuelles récidives.
http://www.01sante.com/xoops/modules/icontent/index.php?page=507

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne pas essayer le sparadrap pour traiter les verrues ?

Message par ismano le Jeu 24 Nov - 18:43

merci Via pour cet ajout bénéfique

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ne pas essayer le sparadrap pour traiter les verrues ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum