Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Moins d’infections respiratoires hautes, avec ou sans végétations !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moins d’infections respiratoires hautes, avec ou sans végétations !

Message par ismano le Lun 19 Sep - 18:53

Au cours de l’année 2009, plus de 15 000 petits hollandais de moins de 4 ans ont subi une adénoïdectomie, soit 16,3 pour mille, 3 fois plus qu’aux Etats-Unis. Cette différence entre les deux pays ne fait que refléter l’absence de consensus international concernant les indications de cette intervention. Car si différents travaux ont montré un effet bénéfique de l’adénoïdectomie sur l’évolution des otites séro-muqueuses, rien jusqu’à présent ne permet d’affirmer son efficacité sur les récidives d’infections respiratoires hautes.

Une équipe hollandaise a voulu en savoir plus et réalisé un essai randomisé en ouvert incluant 111 enfants âgés de 1 à 6 ans présentant des infections respiratoires hautes à répétition, pour lesquelles une indication d’adénoïdectomie avait été posée. Seuls 54 d’entre eux subiront l’intervention, les 57 autres constitueront le groupe contrôle, il leur sera appliqué une simple surveillance. Le suivi durera 24 mois.

Au cours du suivi, la différence de prévalence des infections respiratoires hautes entre les deux groupes est insignifiante : 7,91 épisodes dans le groupe intervention vs 7,84 dans le groupe contrôle (différence 0,07, Intervalle de confiance à 95 % IC95 : – 0,70 à 0,85). L’étude ne permet de mettre en évidence aucune différence en termes de jours d’infections respiratoires hautes, d’épisodes d’otalgies avec fièvre, de jours d’absence scolaire ou de qualité de vie. La seule différence significative entre les deux groupes consiste en un nombre plus élevé d’épisodes fébriles chez les enfants ayant subi l’adénoïdectomie (différence 3,51 ; IC95 2,33 à 4,69 jours par année-personne).

La prévalence des infections respiratoires hautes diminue au cours du suivi, parallèlement dans les deux groupes, suggérant que la contribution de l’adénoïdectomie à l’évolution favorable de ces infections est insignifiante.


Dr Roseline Péluchon

Van den Aardweg M.T.A. et coll.: Effectiveness of adenoidectomy in children with recurrent upper respiratory tract infections: open randomised controlled trial
BMJ 2011;343:d5154 doi: 10.1136/bmj.d515

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum