Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Prophylaxie anti-rétrovirale du nouveau-né : quelle durée de traitement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prophylaxie anti-rétrovirale du nouveau-né : quelle durée de traitement ?

Message par ismano le Lun 15 Aoû - 17:55

La prévention de la transmission materno-fœtale du virus de l’Immmuno-déficience Humaine (VIH) a réduit de façon considérable le risque d’infection du nouveau-né. Chez la mère, un traitement anti-rétroviral triple (TAT), s’il est indiqué par son état ou au 3ème trimestre de la grossesse, couplé avec le traitement anti-rétroviral (TAR) du nouveau-né et l’abstention de l’allaitement maternel ont réduit le risque d’infection du nouveau-né à moins de 1 % à 2 %. La durée de ce traitement, de 4 à 6 semaines, est encore discutée. Les recommandations américaines sont de 6 semaines, les britanniques de 4. Les données manquent pour étayer ce schéma. Compte tenu de la toxicité potentielle du TAR, il est important de savoir si une durée de 4 semaines peut être suffisante.

Une étude prospective a été réalisée en Irlande de 1999 à 2008 en administrant à l’enfant un traitement de 4 semaines. Après dépistage systématique en début de grossesse, les mères dont l’état ne nécessitait pas un traitement immédiat ont reçu un traitement triple à partir de 20 à 28 semaines de gestation. En alternative, celles qui refusaient le TAT ont eu de la zidovudine (ZDV) et une césarienne.

Toutes les mères ont reçu de la ZDV per-partum. Le traitement des nouveau-nés a varié avec le temps mais, à partir de 2002, en fonction du risque pour l’enfant, le schéma a été soit une monothérapie par ZDV seule, soit le TAT. Les enfants ont été classés en non infectés (NI) s’ils avaient 2 RNA PCR négative, infectés en cas de positivité ou statut indéterminé.

En tout, 957 enfants nés de 649 mères (37 % ont eu plus d’un enfant, 79 % d’origine africaine) ont été traités 4 semaines, 61 % par ZDV seule, 32 % par trithérapie et 7 % bithérapie. Des 957 nourrissons, 906 n’étaient pas infectés, 10 infectés et 41 de statut indéterminé. Parmi ces derniers, 24 ont eu au moins une PCR VIH négative à 6 semaines ou plus et 17 ont été perdus de vue avant 6 semaines. Sur la base des 916 nourrissons dont l’évolution est connue, le taux de transmission a été de 1,09 % (intervalle de confiance 1,07-1,11). En ne tenant compte que de 910 nouveau-nés dont les mères ont eu un traitement d’au moins 4 semaines, le taux a été de 0,4 %. La toxicité hématologique, anémie et/ou neutropénie, étudiée sur 111 enfants, a été le plus souvent bénigne avec un seul cas de neutropénie persistant à 6 mois.

En conclusion, cette étude est la première montrant l’efficacité d’un traitement d’un mois.


Pr Jean-Jacques Baudon

Ferguson W et al. Evaluation of 4 weeks’ neonatal antiretroviral prophylaxis as a component of a prevention of mother-to-child transmission program in a resource-rich setting. Pediatr Infect Dis J 2011;30:408-12

ismano
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 282
inscrit(e) le: : 27/06/2011
Localisation : alger

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum