Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

Ulcérations pseudofissuraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ulcérations pseudofissuraire

Message par tobibe le Mar 15 Déc - 19:40

salam alikom

les Ulcérations pseudofissuraire comporte

Cancer anal à forme fissuraire
Il a une base indurée qui se prolonge dans le canal anal, et est parfois accompagné d’une adénopathie inguinale. L’aspect macroscopique est différent, le siège latéral, il n’y a pas de contracture.
Le diagnostic est histologique.
Eczéma fissuré et lésions de grattage du prurit anal essentiel
Il existe un prurit, souvent une lichénification cutanée et des érosions multiples.
Lésions vénériennes
Elles sont essentiellement observées en cas d’homosexualité masculine. Il faut toujours penser à
la possibilité d’infections multiples associées et systématiquement rechercher une infection à virus
d’immunodéficience humaine (VIH) et une hépatite virale.
¦ Herpès
Douleur intense permanente, érosions ou ulcérations multiples, adénopathies.
diagnostic clinique et cytologique.
Traitement par aciclovir (Zoviraxt : 1 g/j pendant 10 jours).
¦ Syphilis
Ulcération indolore, latérale, sans contracture, adénopathies.
Diagnostic par examen de prélèvement au microscope à fond noir.
Traitement par Extencillinet (2,4 M une injection intramusculaire).
¦ Anorectite à Chlamydia trachomatis (maladie de Nicolas et Favre, exceptionnelle)
Ulcération postérieure profonde, condylomes multiples avec fissures multiples, adénite.
Diagnostic sérologique.
Traitement : doxycycline (200 mg/j pendant 21 jours).
¦ Chancre mou (bacille de Ducrey)
Ulcération profonde, parfois multiple, purulente, avec souvent une adénite inguinale.
Traitement : Zithromaxt (1 g per os en une prise) ou Rocéphinet (1 g intramusculaire).
Ulcérations fissuraires non vénériennes
¦ Maladie de Crohn
Les lésions sont souvent multiples, non commissurales, sans contracture, souvent peu douloureuses spontanément.
Le diagnostic est fait par l’existence d’autres localisations (rectocoliques, grêliques). Éviter les gestes locaux.
¦ Tuberculose
Exceptionnelle. L’ulcération chronique, parfois pseudotumorale, est diagnostiquée par l’histologie et la culture

tobibe
Moderateur
Moderateur

Messages : 2470
inscrit(e) le: : 03/08/2009
Localisation : Algerie

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum