Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

examen physique réspiratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

examen physique réspiratoire

Message par DR mima le Mer 12 Aoû - 12:55

I - PRINCIPES GENERAUX :
- Examen comparatif entre les deux côtés
- Sujet dévêtu jusqu’à la ceinture
- Examen de la face postérieure du thorax chez le sujet assis, bras repliés sur la poitrine (ou en
décubitus latéral si position assise impossible)
- Examen de la face antérieure du thorax chez le sujet en décubitus dorsal.
II - INSPECTION :
- Cyanose :
⇒ coloration bleue violacée des téguments et des muqueuses
⇒ lèvres, ongles, lobule de l’oreille
⇒ témoigne d’une hypoxémie
- Hippocratisme digital : bombement unguéal en verre de montre associé à une hypertrophie de la
pulpe des dernières phalanges
- Fréquence et rythme respiratoire :
⇒ adulte normal : respiration calme et régulière, fréquence respiratoire de 14 à 20/minute
⇒ bradypnée : respiration lente
⇒ polypnée : respiration rapide
⇒ tachypnée : respiration rapide et superficielle
⇒ apnée : arrêt de la respiration et du flux naso-buccal pendant plus de 10 secondes
- Déformations thoraciques :
⇒ dilatation globale du thorax : thorax en tonneau par augmentation du diamètre antéropostérieur
⇒ rétractions thoraciques :
* thorax en entonnoir (Pectus excavatum) : dépression de la partie inférieure du
sternum
* thorax en bréchet ou en carène (Pectus carinatum) : déplacement en avant du
sternum et aplatissement des cartilages costaux voisins.
⇒ cyphoscoliose dorsale :
- Tirage sus-sternal et tirage sus-claviculaire :
⇒ dépression inspiratoire du creux sus-sternal et sus-claviculaire
⇒ associé à une contraction inspiratoire des muscles sterno-cléido-mastoïdiens
⇒ traduction d’une atteinte fonctionnelle sévère
III - PALPATION :
EXAMEN PHYSIQUE RESPIRATOIRE
6
- Recherche de zones douloureuses à la pression (douleurs pariétales)
- Amplitude respiratoire :
⇒ mains posées à plat sur les bases thoraciques postérieurs, les pouces se rejoignant sur
l’apophyse de D10
⇒ demander au sujet de respirer profondément
- Transmission des vibrations vocales :
⇒ vibrations transmises à travers l’appareil broncho-pulmonaire lorsque le sujet parle
⇒ perçues par la sensibilité vibratoire osseuse de la main de l’examinateur
⇒ palpation soit les mains posées à plat sur le thorax, soit avec le bord cubital de la main,
en demandant au sujet de dire « trente trois » à haute voix
- Parties molles : tuméfactions osseuses ou des parties molles, emphysème sous-cutané responsable
d’une crépitation neigeuse.
IV - PERCUSSION :
- Technique :
⇒ avec l’extrémité du médius de la main droite
⇒ percussion de l’articulation interphalangienne distale du médius de la main gauche dont
seules la phalange distale et son articulation appuient fermement sur la surface à percuter
- Résultats :
⇒ matité (condensation parenchymateuse pulmonaire, pleurésie)
⇒ submatité (condensation parenchymateuse pulmonaire profonde)
⇒ hypersonorité (emphysème, pneumothorax)
⇒ tympanisme (pneumothorax important)
V - AUSCULTATION :
- Technique :
⇒ membrane du stéthoscope
⇒ le patient respire un peu plus profondément que la normale, bouche ouverte
- Bruits respiratoires physiologiques :
⇒ murmure vésiculaire
* traduit la pénétration de l’air dans les voies aériennes distales
* bruit à prédominance inspiratoire, de faible intensité, de timbre doux, de tonalité
relativement basse, entendu dans l’ensemble de la cage thoracique
⇒ bruits bronchiques :
* entendus en regard du manubrium sternal
* de timbre rude, intenses, de tonalité haute, essentiellement expiratoires
⇒ bruits trachéaux :
* entendus sur la trachée au cou
* de timbre rude, très intenses
- Bruits respiratoires anormaux (bruits adventices) :
⇒ bruits discontinus ou craquements
7
* bruits brefs, intermittents, comparables au son produit par le froissement d’une
mèche de cheveux à proximité de l’oreille, ou par le sel crépitant dans la poêle
* râles crépitants : craquements inspiratoires tardifs, entendus au cours des
transsudats ou exsudats alvéolaires homogènes et étendus
* râles sous-crépitants : craquements du début de l’inspiration et expiratoires, de
caractère bulleux
⇒bruits continus
* bruits musicaux entendus aux deux temps de la respiration avec une prédominance
expiratoire
* râles sibilants ou sifflements de tonalité haute et de caractère sifflant, entendus
dans l’asthme
* râles ronflants ou ronchus de tonalité grave et de caractère ronflant, entendus dans
la bronchite chronique
⇒ stridor
* sifflement inspiratoire d’intensité égale au cou et sur la paroi thoracique
* entendu dans les obstructions des voies aériennes supérieures (larynx, trachée)
⇒ frottements pleuraux :
* éxagération du frottement entre deux feuillets pleuraux inflammatoires
* bruits superficiels rappelant le froissement de la soie et du cuir neuf, rythmés par la
respiration
* entendus à la phase d’installation et de résorption des pleurésies.

DR mima

Messages : 6
inscrit(e) le: : 10/08/2009
Age : 27
Localisation : constantine

Revenir en haut Aller en bas

Re: examen physique réspiratoire

Message par batoule le Mer 12 Aoû - 20:58

hayel dr mima.
bon travail.merci
et continue

batoule
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 191
inscrit(e) le: : 05/08/2009
Age : 28
Localisation : l algerie mon amour

Revenir en haut Aller en bas

Re: examen physique réspiratoire

Message par la prisonniere d ses lois le Mar 28 Sep - 21:25

merci

la prisonniere d ses lois
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 110
inscrit(e) le: : 23/07/2009
Localisation : SBA

Revenir en haut Aller en bas

Re: examen physique réspiratoire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum