Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets

L'angor : l'angine de poitrine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'angor : l'angine de poitrine

Message par iska le Lun 29 Juin - 12:17

Définition
L'angor est un syndrome douloureux thoracique en rapports avec une hypoxie du myocarde lié à un déséquilibre entre les apports et les besoins en oxygène. Risque d'infarctus du myocarde.

Physiopathologie
Déséquilibre entre les besoins et les apports en oxygènes du myocarde. Ce déséquilibre est responsable d'une souffrance ischémique du myocarde qui peut être due à :
• L'obstruction des coronaires.
• Athérosclérose : amas de fibres mortes qui viennent boucher l'artère, ce qui provoque une hypoxie.
• Spasme coronaire : constriction de la coronaire.
• La diminution du débit coronaire :
• Trouble du rythme.
• Valvulopathie.

Signes cliniques

Angor stable : angor d'effort
• L'angor stable apparaît lors d'un effort.
• Douleur rétrosternale : derrière le sternum.
• La douleur est constrictive, elle dure 1 à 3 minutes.
• Réponse à la trinitrine : la douleur disparaîtra à la prise de trinitrine : vasodilatateur des coronaires.
Angor spontané
• L'angor spontané apparaît en période de repos, elle est spontanée.
• Douleur rétrosternale.
• Douleur constrictive, elle dure 10 à 15 minutes.
• Réponse à la trinitrine : la douleur disparaîtra à la prise de trinitrine : vasodilatateur des coronaires.
Angor instable : le syndrome de menace
• L'angor instable est le stade le plus grave de la maladie coronaire, il y une menace d'infarctus du myocarde.
• Douleurs thoraciques qui deviennent de plus en plus fréquentes, intenses, longues : 30 minutes.
• Résistance à la trinitrine : la douleur ne disparaîtra pas à la prise de trinitrine : il n'y a pas de vasodilatation des coronaires.

Examens complémentaires
• E.C.G. pendant la crise car plus de chance de voir les anomalies.
• Epreuve d'effort avec E.C.G.
• Holter : petit E.C.G. transporté par le patient pendant 24 ou 48 heures.
• Coronarographie non systématique.

Complications
• Syndrome de menace : angor instable.
• Infarctus du myocarde.
• Insuffisance cardiaque
• Mort subite.

Traitements
Médicaments
• Dérivés nitrés (trinitrine): augmente les apports en oxygènes en débouchant les artères.
• Les β-bloquants : entraîne une diminution de la fréquence cardiaque, donc une diminution des besoins en oxygène.
• Les inhibiteurs calciques : dilate les artères coronaires et augmente donc les apports en oxygène.
Indications thérapeutiques
Angor d'effort et angor spontané
• Si plus de 5 crises : hospitalisation.
• Traitement de fond.
• Traiter l'hypercholestérolémie.
• Arrêt du tabac.
• Amaigrissement si obésité.
• Pratiquer une activité sportive.
Angor instable
• Hospitalisation.
• Voie d'abord veineuse glucosé.
• Traitement chirurgical : pontage coronaire.
• Dilatation des coronaires

iska
Moderateur
Moderateur

Messages : 282
inscrit(e) le: : 14/05/2009
Localisation : algerie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'angor : l'angine de poitrine

Message par Libre-d-espriT le Lun 29 Juin - 12:35

tres bon travail iska
rabi yjazik mon ami macha allah tu es le meilleur
bravooooooooooooooooooooooooooo
merci infiniment

Libre-d-espriT
Plume d'Or
Plume d'Or

Messages : 1258
inscrit(e) le: : 01/05/2009
Age : 29
Localisation : dans mes revves qui ne se realisent jamais

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum