Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets
» Cours illustrés de Dérmatologie Pédiatrique
Jeu 17 Mai - 1:11 par jammoula

» Fitzpatricks color atlas and synopsis of clinical dermatology
Jeu 29 Mar - 16:59 par Celestino Merino

»  COLLECTION DES SUJETS DE CONCOURS AU RÉSIDANAT ALGÉRIE (sujets d’Alger,Constantine, Oran, Tlemcen, Sétif) DES ANNÉES (2017,2016,2015,2014,2013,2012,2011)
Lun 12 Mar - 17:30 par بہلہﭑلہ

» Collection Abrege
Ven 9 Mar - 10:45 par SOUALMIYACINE

» Dermatologie Guide pratique De la clinique au traitement ( livre scanné et complet)
Mar 2 Jan - 21:53 par chadli22

» structure anatomo_ fonctionelle du systéme nerveux végetatif
Mer 20 Déc - 9:49 par arrow2018

» Anatomie de l'appareil locomoteur - 2ème édition : Tome 1, 2 et 3
Mer 20 Déc - 8:55 par arrow2018

» L'ongle de la clinique au traitement
Lun 4 Déc - 19:45 par bkhaoula

» conference raphael (cas clinique video) PARTIE 01
Jeu 16 Nov - 8:46 par imene bounab

» membre superieur OSTEOLOGIE
Jeu 26 Oct - 18:18 par slim2011

» Livre Echographie 4 eme édition " imagerie médicale formation "
Mar 24 Oct - 21:53 par malek2doc

» PEC des etats de mal epileptiques de l'adulte
Mar 24 Oct - 21:16 par malek2doc

» Site du conseil national de l'ordre des medecins Algériens
Sam 19 Aoû - 13:19 par slim2011

» Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale
Ven 11 Aoû - 10:48 par Djakos

» ANATOMIE(Résumé de Mr.Hammoudi)
Mer 14 Juin - 21:29 par Chaima

» (endocrino) un resumé trés util !
Ven 9 Juin - 18:21 par zakou

»  Annales de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur 1990 1999
Dim 21 Mai - 22:51 par alleche

» Salutations
Jeu 12 Jan - 12:03 par Bachir212

» Cahiers Bioforma en Biologie médicale
Lun 2 Jan - 13:01 par Wazza07

» aux urgentistes
Sam 31 Déc - 11:30 par jemandzah


DYSPHAGIE HAUTE

Aller en bas

DYSPHAGIE HAUTE

Message par dr mirion le Jeu 25 Juin - 10:02

DYSPHAGIE HAUTE

I -Définition
• Dys : difficulté ; phagie : manger
• L dysphagie est une gène à la déglutition qui correspond à un trouble de la progression du bol alimentaire de la bouche vers l’estomac
• Aphagie : impossibilité total de déglutir
• Odynophagie : dysphagie douloureuse
• Toute dysphagie même réduite doit être explorée.
II-Rappel anatomophysiologique
a-physiologie
La déglutition est une fonction très complexe mettant en jeu l’action successive et simultanée de plusieurs muscles d’une manière remarquablement coordonnée, classiquement divisée en trois temps :
1-temps buccal : mastication puis propulsion du bol alimentaire de la cavité buccal à l’oropharynx
2-temps pharyngé : passage du bol alimentaire de l’isthme du gosier au sphincter supérieur de l’œsophage par le fait de quatre actions nécessaires
• Occlusion du sphincter vélo-pharyngé
• Occlusion du sphincter laryngé
• ouverture du sphincter œsophagien supérieur
• propulsion du bol alimentaire (base de langue)

3-temps œsophagien : du sphincter œsophagien supérieur jusqu’ au cardia par l’action du péristaltisme
b- contrôle neurologique de la déglutition :
• Centre ; le tronc cérébral protubérance et bulbe
• Afférences la sensibilité pharyngo-laryngée est véhicule par le glossopharyngien IX et le nerf laryngé supérieur X
• Efférences (motrices) : V ; VII ; IX ; X et XII paires crâniennes

III-Mécanismes physiopathologiques

Deux mécanismes
• Obstacles mécaniques
o algique
o non algique
• Paralysie pharyngée


IV- Bilan clinique

A-Interrogatoire : +++
Antécédents
• Intoxication alcoolo- tabagique
• RGO
• Caustique
• AVC et pathologie neurologique
• Dystrophie musculaire, collagénose

Caractères
• Date d’apparition progressive ou brutale
• Dysphagie au solide et les liquides
• Constante ou intermittente
• Siege : il n’existe pas de corrélation réelle

Signes associes
• Fièvre
• AEG
• Pyrosis
• Odynophagie
• Dysphonie dyspnée
• Toux
• Fausses route
• Rumination
• Otalgies reflexes

B-Examen physique :

• ORL
• Neurologique
• De retentissement

1. ORL :
- La nasofibroscopie fait partie intégrante de l’examen physique
- Bon examen de la cavité buccale :
• Lèvres
• Denture
• La face interne des joues
• La langue
• Le plancher buccal
• La voute palatine
• L’isthme du gosier
• Les amygdales : inspection + palpation a un crochet
• Les parois oropharyngées
- Examen systématique du cou : recherche d éventuelles Adénopathies et palpation du corps thyroïde

2. Examen neurologique :
Examen:
- De la langue : atrophie, fibrillation, mobilité
- Du vélo pharynx : voyelle « a »
- Constricteur du pharynx : signe du rideau
- Reflexe nauséeux
- Mordre sur un abaisse langue

 V (V3) : - Déviation de la mandibule vers le coté sain
- Difficulté à la mastication
- Limitation de l’ascension laryngée

 VII : - innervation sensitive des 2/3 antérieurs de la langue
- incontinence labiale



 IX : (glossopharyngien)
- Diminution de l’élévation du voile du palais du coté atteint
- Abolition du reflexe nauséeux
- Fausses routes par retard du déclenchement du reflexe de déglutition
- Agueusie du 1/3 postérieur de la langue
- Hypoesthésie de l’amygdale et du voile du palais
- Gène à la déglutition
 X : - Reflux pharyngo-nasal
- paralysie de l’hémi voile → reflux pharyngo nasal
- paralysie de l’hémi pharynx → signe du rideau
- paralysie de l’hémi larynx → dysphonie + fausse route
 XI : - limitation de la rotation de la tête
- Déficit de l’élévation de l’épaule
 XII : - déviation de la langue du coté paralysé
- Difficulté de mastication
- Ascension laryngée

3. Retentissement :
- Amaigrissement : conséquence nutritionnelle :
• IMC : poids (kg)/taille (m²)
- dénutrition :<21
- dénutrition sévère si :<18.5
• perte de poids de plus de 10% en 06 mois
- Conséquences respiratoires :
• Syndrome d’inhalation : Pneumopathies d’inhalation, détresse respiratoire, fièvre




C. Examens complémentaires :
• FOGD
• TOGD
• Manométrie œsophagienne
• PH-métrie œsophagienne
• Pharyngo laryngoscopie directe
• Imagerie : - radiographie du thorax
-TDM/IRM cervico thoracique
- TDM/IRM cérébrale
• Exploration fonctionnelle :
-Fibroscopie de la déglutition
- Vidéo radioscopie de l déglutition


V .Etiologies
A. ORL cervicales :
1. Causes tumorales :
• Cancers des VADS :
[Langue, plancher buccal, amygdales, base de la langue, pharynx, sinus piriforme, épiglotte, margelle laryngée]
Dysphagie supérieure 03 semaines, patient présentant des facteurs de risque
→endoscopie VADS sous AG →biopsies
→recherche d’une deuxième localisation
Il s’agit le plus souvent d’un carcinome épidermoïde

2. Causes inflammatoires :
• Pharyngite
• Angine : -angine bactérienne
-angine de Vincent
-chancre syphilitique
-phlegmon péri amygdalien
• Abcès rétro pharyngé
• Epiglotite : chez l’enfant, c’est une urgence vitale, fièvre, enfant abattu, assis, dysphagie absolue, +/-dyspnée→ réanimation pédiatrique, intubation, prélèvements, antibiothérapie en IV

3. corps étrangers :
• Brutalement au cours d’un repas
• Retirer le corps étranger en urgence.
• Survient dans toutes les tranches d’âge : l’enfant, l’adulte et le vieillard.


4. Diverticule pharyngo-œsophagien de Zenker :
-hernie de la muqueuse de la jonction pharyngo-œsophagienne
-sujet âgé : zone de faiblesse
-signes cliniques : rumination +++, halitose +, hypersiallorrhée, fausses routes.
-nasofibroscopie et palpation
-radiographie : radiographie du thorax, TOGD++++
-TRT : CRG par voie endoscopique, par voie cervicale

B. Causes neurologiques :
Atteinte :-de la plaque motrice
-des nerfs
-central
• AVC (syndrome de Wallenberg)
• Tumorale (gliome), tronc cérébral, plancher du IV ventricule
• SEP
• Parkinson
• SL
• Syndrome de Guillain Barré
• Névrite alcoolique
• Neuropathie diabétique
• Myasthénie, myopathies (prostigmine)



C. Autres :
• Dysphagie par sécheresse bucco pharyngée (post radique, Syndrome de Gougerot Sjogren)
• Prise de neuroleptiques
• Psychogène


VI-Diagnostic différentiel

• Globus Hystercae : dans un contexte particulier (stress) il reste toujours un diagnostic d’élimination il faut demander un FOGD au moindre doute.
• Anorexies



VII-Conclusion

• Tout patient dysphagique doit bénéficie d’un examen clinique soigneux, interrogatoire minutieux, examen ORL, examen neurologique.

• Rechercher toujours une cause organique, en ayant la hantise du cancer des VADS ou de l’œsophage
avatar
dr mirion
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 2139
inscrit(e) le: : 27/04/2009
Localisation : entre A et B

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum