Partenariat Doc DZ



Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 251 le Mar 26 Mar - 19:40
Derniers sujets
» Cours illustrés de Dérmatologie Pédiatrique
Dim 11 Nov - 6:52 par rezoug

» Precis de semiologie (rose marie hamladji)
Jeu 5 Juil - 9:12 par Heba sonadora

» Dermatologie Guide pratique De la clinique au traitement ( livre scanné et complet)
Dim 1 Juil - 9:39 par DERNOUNI

» Fitzpatricks color atlas and synopsis of clinical dermatology
Jeu 29 Mar - 16:59 par Celestino Merino

»  COLLECTION DES SUJETS DE CONCOURS AU RÉSIDANAT ALGÉRIE (sujets d’Alger,Constantine, Oran, Tlemcen, Sétif) DES ANNÉES (2017,2016,2015,2014,2013,2012,2011)
Lun 12 Mar - 17:30 par بہلہﭑلہ

» Collection Abrege
Ven 9 Mar - 10:45 par SOUALMIYACINE

» structure anatomo_ fonctionelle du systéme nerveux végetatif
Mer 20 Déc - 9:49 par arrow2018

» Anatomie de l'appareil locomoteur - 2ème édition : Tome 1, 2 et 3
Mer 20 Déc - 8:55 par arrow2018

» L'ongle de la clinique au traitement
Lun 4 Déc - 19:45 par bkhaoula

» conference raphael (cas clinique video) PARTIE 01
Jeu 16 Nov - 8:46 par imene bounab

» membre superieur OSTEOLOGIE
Jeu 26 Oct - 18:18 par slim2011

» Livre Echographie 4 eme édition " imagerie médicale formation "
Mar 24 Oct - 21:53 par malek2doc

» PEC des etats de mal epileptiques de l'adulte
Mar 24 Oct - 21:16 par malek2doc

» Site du conseil national de l'ordre des medecins Algériens
Sam 19 Aoû - 13:19 par slim2011

» Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale
Ven 11 Aoû - 10:48 par Djakos

» ANATOMIE(Résumé de Mr.Hammoudi)
Mer 14 Juin - 21:29 par Chaima

» (endocrino) un resumé trés util !
Ven 9 Juin - 18:21 par zakou

»  Annales de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur 1990 1999
Dim 21 Mai - 22:51 par alleche

» Salutations
Jeu 12 Jan - 12:03 par Bachir212

» Cahiers Bioforma en Biologie médicale
Lun 2 Jan - 13:01 par Wazza07


L’otite moyenne aiguë (OMA)

Aller en bas

L’otite moyenne aiguë (OMA)

Message par marie cury le Lun 8 Juin - 15:49

INTRODUCTION
L’otite moyenne aiguë (OMA) purulente correspond le plus souvent à la surinfection de l’oreille moyenne par une bactérie,
avec présence d’un épanchemen t purulent ou mucopurulent dans la caisse du tympan.

Le taux croissant de la résistance bactérienne aux antibiotiques utilisés, en particulier pour le pneumocoque, doit
conduire à redéfinir les schémas thérapeutiques, notamment l’indication de l’antibiothérapie et le choix des produits.
Ne sont envisagées dans cette recommandation que les OMA de l’enfant de plus de 3 mois.

Chez l’adulte, l’OMA purulente est rare, les bactéries en cause sont les mêmes que celles de l’enfant et les choix
thérapeutiques ne diffèrent pas. L‘association amoxicilline – acide clavulanique, le céfuroxime-axétil, le cefpodoximeproxétil,
le céfotiam-hexétil (réservé à l’adulte) et, notamment en cas d’allergie aux b-lactamines, la pristinamycine, sont
indiqués.

DIAGNOSTIC D’OTITE MOYENNE AIGUE PURULENTE
Le diagnostic d’OMA purulente est clinique. Il repose sur l’association de signes fonctionnels et généraux d’installation
récente à des signes otoscopiques évocateurs.
Les signes fonctionnels sont l’otalgie et ses équivalents (i rritabilité, pleurs, insomnie…), et l’hypoacousie.
Les signes généraux sont dominés par la fièvre.
Les signes otoscopiques sont l’inflammation (congestion ou hypervascularisation) associée à un épanchement rétrotympanique,
extériorisé (otorrhée), ou non extériorisé (opacité, effacement des reliefs normaux ou bombement) (Accord
professionnel).
L’OMA purulente doit être distinguée de l’OMA congestive et de l’otite séromuqueuse (OSM) :
- l’OMA congestive correspond à une congestion bénigne des tympans le pl us souvent d’origine virale, dans le cadre
d’une rhinopharyngite le plus souvent spontanément résolutive ;
- l’OSM se manifeste par un épanchement rétrotympanique sans inflammation marquée ni otalgie, ni signes généraux.

INDICATION DE L’ANTIBIOTHÉRAPIE
· OMA PURULENTE
Chez l’enfant de moins de 2 ans, l’antibiothérapie d’emblée est recommandée (recommandation de Grade A).
Chez l’enfant de plus de 2 ans peu symptomatique, l’abstention en première intention de l’antibiothérapie est licite ; en
revanche, si la symptomatologie est bruyante (fièvre élevée, otalgie intense), une antibiothérapie doit être prescrite
(recommandation de Grade B).
Le choix de l’abstention doit s’accompagner d’une réévaluation de l’enfant à 48-72 heures sous traitement symptomatique
(recommandation de Grade B).
· OMA CONGESTIVE
Des tympans congestifs, avec respect des reliefs normaux sans bombement, observés lors des premiers jours d’une
rhinopharyngite ne sont pas une indication à l’antibiothérapie.
L’enfant doit être revu si les symptômes persistent au delà du 3ème jour (Accord professionnel ).
· OTITE SÉRO-MUQUEUSE
Les antibiotiques ne sont pas indiqués dans les OSM, sauf en cas d’évolution prolongée au-delà de 3 mois. Cependant
une évolution prolongée et une hypoacousie incitent à un avis ORL spécialisé (recommandation de Grade B).
· TYMPANS MAL OU NON VUS
Des conditions d’examen difficiles ou un bouchon de cérumen, en particulier chez le nourrisson, peuvent empêcher de
visualiser les tympans. Dans ce cas l’antibiothérapie ne doit pas être prescrite à l’aveugle. En cas de difficulté pour
nettoyer les conduits auditifs, le recours à l’ORL doit être envisagé.
Après l’âge de 2 ans, en l’absence d’otalgie, le diagnostic d’OMA purulente est très improbable.
Avant 2 ans, devant des symptômes pouvant évoquer une otite, la visualisation des tympans est nécessaire et le recours à
l’ORL doit être envisagé.
ANTIBIOTHÉRAPIE DE PREMIÈRE INTENTION
Chez l’enfant de plus de 3 mois, les principales bactéries responsables d’une OMA purulente sont : Streptococcus
pneumoniae, Haemophilus influenzae, Branhamella catarrhalis (ex Moraxella catarrhalis). Ces bactéries posent un
problème de résistance croissante aux antibiotiques. Il est recommandé d’instaurer une monothérapie par voie orale.
La symptomatologie clinique peut orienter vers la bactérie responsable.
- En cas d’otite associée à une conjonctivite purulente, la probabilité de la responsabilité de Haemophilus influenzae
est forte : le céfixime ou le cefpodoxime-proxétil, l’association amoxicilline-acide clavulanique, le céfuroxime-axétil
sont indiqués.
- En cas d’otite fébrile et douloureuse, la probabilité du pneumocoque est importante, mais la probabilité
d’Haemophilus est également à prendre en compte : l’association amoxicilline-acide clavulanique, le céfuroximeaxétil
ou le cefpodoxime-proxetil peuvent être prescrits.
- En l’absence d’orientation bactériologique, l'association amoxicilline-acide clavulanique, le cefpodoxime-proxétil, le
céfuroxime-axétil ont le profil le plus adapté aux bactéries impliquées dans l'OMA purulente.
L’association érythromycine-sulfafurazole est une alternative en cas d'allergie aux $-lactamines. Le recours à la
ceftriaxone en injection IM doit rester très exceptionnel et se conformer au libellé d’AMM (recommandation de Grade B).
La durée de l’antibiothérapie est de 8 à 10 jours chez l’enfant de moins de 2 ans, de 5 jours après cet âge
(recommandation de Grade A).

PRISE EN CHARGE DES ÉCHECS
L’échec du traitement antibiotique est défini par :
- l’aggravation,
- la persistance au delà de 48 heures après le début du traitement antibiotique,
- ou la réapparition dans les 4 jours suivant la fin du traitement,
des signes fonctionnels ou généraux, associées à des signes otoscopiques d’OMA purulente.
Cette éventualité, qui est surtout à craindre chez les nourrissons de moins de 2 ans, justifie une paracentèse avec
prélèvement bactériologique, suivie d'un changement d'antibiotique en fonction du premier antibiotique utilisé et des
bactéries isolées (recommandation de Grade B).
AUTRES TRAITEMENTS
Dans cette pathologie, l’utlilité des anti -inflammatoires non stéroidiens à doses anti -inflammatoires et des corticoï des
n’est pas démontrée.
avatar
marie cury
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 73
inscrit(e) le: : 26/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’otite moyenne aiguë (OMA)

Message par dr mirion le Jeu 25 Juin - 11:06

merci beaucoup marie cury j'en ai besoin tres interessant!!!
avatar
dr mirion
Membre Actif
Membre Actif

Messages : 2139
inscrit(e) le: : 27/04/2009
Localisation : entre A et B

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum